dimanche 27 décembre 2009

Info T.V : culture chinoise


Si vous venez de rater - sur Arte ,ce jour,à 20.15h - le documentaire suivant :
"Les coffrets à trésors de l'empereur de Chine"
Alain Jaubert explore les "boîtes à curiosités" chinoises, qui dissimulaient un fascinant monde miniature :
Au cours du premier siècle de la dynastie Qing (1644-1911) fleurissent en Chine d'étranges objets. Ce sont des coffrets de bois ou de jade, de petites armoires à étagères articulées ou encore de simples boîtes qui contiennent des tiroirs, des panneaux coulissants, des caches discrètes. Bref, tout un aménagement qui tire parti du moindre recoin, qui invite à l'exploration ludique et permet de découvrir toutes sortes d'objets minuscules et précieux.
Vous pouvez soit le revoir à la télé aux dates et heures suivantes :
1 janvier 2010 à 07:00 - 02.01.2010 à 02:25 - 09.01.2010 à 07:30 - 14.01.2010 à 02:15 - Soit voir la vidéo sur ARTE+7.
Je ne peux que vous le conseiller vivement - "tombée" dessus en zappant, j'ai pris un réel plaisir à le regarder..C'est un documentaire passionnant, très bien fait.
A voir pour l'Art et les Artistes..
Annie

samedi 26 décembre 2009

Jour de l'an - 1er janvier



Le Jour de l'an ou Nouvel An est le premier jour de l'année d'un calendrier donné.

Par extension le terme désigne aussi les célébrations de ce premier jour de l'année.

Pour les calendriers solaires (comme le calendrier grégorien), la date du Jour de l'an est fixe d'une année sur l'autre, alors qu'elle est dite mobile dans le cas des calendriers luni-solaire (comme le calendrier chinois).

Le Nouvel An est une fête d'origine païenne qui vit le jour vers 46 avant notre ère, sous l'impulsion de Jules César. Celui-ci décida que le 1er janvier serait le Jour de l'an. Les Romains fêtaient le Nouvel An selon le calendrier julien, encore utilisé aujourd'hui par les églises orthodoxes serbe et russe. Les Romains dédiaient ce jour à Janus, dieu païen des portes et des commencements. Le mois de janvier doit son nom à Janus, qui avait deux visages : l'un vers l'avant, l'autre vers l'arrière.

En France, le Jour de l’an n’a pas toujours été le 1er janvier : la nouvelle année commence à cette date depuis 1564. C’est le roi Charles IX qui, dans un édit promulgué à Roussillon le 9 août 1564, fixa le début de l’année au 1er janvier. Pour les peuples usant du calendrier solaire, le Jour de l’an a beaucoup changé au fil des siècles, au gré des Églises, des époques et des pays.

En France, aux VIe et VIIe siècles, dans de nombreuses provinces, le Jour de l’an était célébré le 1er mars. Sous Charlemagne, l’année commençait à Noël. Du temps des rois capétiens, l’année débutait le jour de Pâques. En conséquence, les années étaient de longueur très variable. Cet usage fut quasi général aux XIIe et XIIIe siècles et même jusqu’au XVe dans certaines provinces. Les généalogistes des rois de France devaient donc jongler avec les dates en fonction des lieux pour raconter l’Histoire car auparavant le début de l’année variait selon les provinces : à Lyon, c’était le 25 décembre, à Vienne, le 25 mars… L’édit de Charles IX mit tout le monde d’accord.

En 1622, cette mesure fut généralisée par le Pape à l’ensemble du monde catholique, notamment pour simplifier le calendrier des fêtes religieuses.(sources Wikipédia)


Pour ce qui est du Nouvel An chinois :le 14 février 2010 nous entrerons dans l'année du tigre de métal

A toutes et tous,une très bonne année !!! Bloavez Mad en breton!!
Annie

vendredi 25 décembre 2009

SOUVENIR



Quelle équipe formidable!!!
Dan a changé de coiffure depuis...



Sacrée Van, elle est à droite sur la photo, j'ai eu du mal à la reconnaitre et toi?
Quant à Jing Fang on lui dit à très bientôt pour une nouvelle rando!



Super !!!
Dans quelques jours elle sera parmi nous!!!

mercredi 23 décembre 2009

De Londres, Van



adresse un chaleureux souvenir à tous ses ami(e)s de Chinafi et vous souhaite : "Merry Christmas".

dimanche 20 décembre 2009

我们的心是热的



Nous étions une belle bande de courageux un peu fou à braver le froid pour nous rendre jusqu'au sommet de la chaîne de l'Etoile.
Quel plaisir de se retrouver sous le beau ciel bleu à admirer un paysage sublime.
Comme d'habitude nous avons partager boissons (Vodka, thé, potage) et gateaux français et chinois, fruits secs et frais (même très frais...)et puis bien sûr impressions diverses et variées.
Et nous avons rechargé les accus pour retourner demain au boulot sans problème.
Et puis bien sûr on a appris un nouveau dicton chinois :

上山容易下山难
Gravir une montagne est aisé
La descendre est difficile

Nicole


Par contre cette fois pas de diaporama notre reporter en titre nous ayant fait faux bond!!!

samedi 19 décembre 2009

c'est demain!!!



Si tu veux vivre ou revivre des moments de pareille convivialité, alors ne rate pas notre rencontre "nature" de demain.
RV à 9h30 au métro LA ROSE à Marseille nous allons tous ensemble nous rendre au PILON DU ROY.

A demain donc

Nicole

jeudi 17 décembre 2009

CHORALE CHINAFI


你喜欢
唱歌
自由交流
畅怀大笑
来参加我们的中法合唱队
每周二晚六点排练

对水平没有任何要求,只要大家的认真参与。
欢迎来试唱一次
感兴趣?联系 Nicole

lundi 14 décembre 2009

INFO de la part de Christine V.

Chère Nicole
Je vous laisse Jean-Louis et toi mettre cette info sur le blog de Chinafi pour les chanceux qui trouveraient le moyen d'aller voir cette pièce à Bobigny ... :
Au bord de l'eau
Par l'école d'opéra de Pékin

Du 8 au 24 janvier 2010
Le site du théâtre de Bobigny avec le récit de cette aventure en compagnie des profs et élèves de l'opéra de Pékin est très intéressant
http://www.mc93.com/public/artistik/saison/06_obord/index.htm


http://pagesperso-orange.fr/librairielephenix


et puis c'est toujours utile d'avoir le lien de la librairie Phénix pour être au courant des nouveautés
Bises, Christine

samedi 12 décembre 2009

London



Un petit clin d'oeil à nos amis actuellement à Londres.
N'oubliez pas de donner de vos nouvelles et pensez à ceux qui restés sur Marseille vont bosser.
Nicole


La minute culturelle en post scriptum :

Le cerf, emblème royal

Le cerf à partir du XVe siècle devient un élément important de l'emblématique royale française : Charles VI fait du cerf ailé (ou "cerf volant") son emblème de prédilection (ainsi dans le Songe du vieil pélerin dédié au roi par Philippe de Mézières).
Ses successeurs, Charles VII et Louis XII, ainsi que les ducs de Bourbon, le reprennent à leur compte comme support de leurs armes.
À la même époque que Charles VI, le roi d'Angleterre, Richard II, adopte pour badge le cerf blanc (white hart)reposant sur une terrasse herbue.


vendredi 11 décembre 2009

Sur la colline d'Allauch..

Chinafiennes, chinafiens, bonsoir !(ou bonjour, je ne sais plus !?)
N'auriez-vous pas ,par hasard, envie de vous promener avec Monsieur Chopin ?
Si tel est le cas, connectez-vous sur votre Facebook...Et vous découvrirez ce que vous avez raté ce dernier dimanche,en ne nous accompagnant pas lors de la balade chinafienne de Noël à Allauch ...
Je n'ai pu continuer la visite sur Aubagne, alors je ne vous en parlerais pas..

Alors, on y va ?? A vos souris, prêts ?.. Partez !!

Bonne balade,
Annie ( flots de musique)

jeudi 10 décembre 2009

La visite éclair à ne pas rater




Eve sera à Marseille (ou dans les Alpes) du 29 décembre au 1er janvier.

Organisons nous pour faire avec elle une belle fiesta!!!
On reconnait sur la photo le bô Jacques, princesse nuage et marco, notre délicieuse Van et puis l'équipe très très solide et soudée de ceux qui sont toujours présents.

J'attends vos commentaires

Nicole nostalgique

mercredi 9 décembre 2009

RIRE ENCORE ET TOUJOURS



A la demande générale, il est prévu une sortie le dimanche 20 décembre 2009.

Tous les amis de la nature peuvent nous rejoindre à 9h30 au métro La Rose pour une excursion facile à la CHAINE DE L'ETOILE en direction du relais de télévision.
Là nous aurons une vue sublime.
Selon l'envie et la forme physique de chacun nous pourrons tenter de continuer jusqu'au Pilon Du Roy ou bien s'arrêter au relais.
Comme d'habitude prévoir le pique nique dans un sac à dos.



A dimanche pour une journée pleine de rires et d'échanges.

Je me tiens à votre disposition pour des renseignements supplémentaires

Nicole

lundi 7 décembre 2009

Mian Hua Tang


Encore un super week-end grâce à Chinafi.
Samedi, la conférence de Noël Dutrait et dimanche une ballade très agréable.

Nous nous sommes promenés dans les rues d’Allauch et dans celles d’Aubagne à la recherche des traditions provençales de Noël. Grâce à nos guides Rita et Claudie, j’ai appris de nombreuses choses que j’ignorais. Par exemple, l’origine des santons venus d’Italie et apparus en Provence sous la Révolution car on pouvait facilement les dissimuler.
J'ai découvert le vieil Aubagne où je n'étais jamais allé. Je crois que je connais mieux Shanghai qu'Aubagne.
Nous avons vu les ânes, bien sympathiques, assisté au défilé des métiers et visité pas moins de cinq crèches dont nous avons pu apprécier les différences. Dans les rues d’Aubagne et d’Allauch nous étions accompagnés par les chants de Noël. Nous-mêmes, à midi, avons chanté en français et en chinois sur la colline d’Allauch, bien à l’abri du vent
Une bien belle journée. J’en éprouve encore le charme en revoyant les photos. Merci à Françoise d’en avoir eu l’idée et à Nicole de l’avoir organisée.
Un seul regret il y avait bien peu d’amis chinois. Celles qui sont venu, parfois d’assez loin, n’en ont que plus de mérite. Félicitations à elles.
Et puis j’ai encore enrichi mon vocabulaire chinois : mian hua tang qui signifie coton sucré, c'est-à-dire barbe à papa.
棉华糖
Jean-Louis

Une conférence exceptionnelle


Avec la simplicité des personnes qui dominent leur sujet, Noël Dutrait a dressé samedi, à l’espace culture, un panorama de la littérature chinoise contemporaine et nous a fait partager ses coups de cœur. A l’issue de la conférence,les commentaires qui revenaient étaient "C'était passionnant". J’entendais de nombreuses personnes dire que l’intervention leur avait donné envie de lire les livres évoqués. Le but était atteint.
Moi, ce qui m’a frappé plus particulièrement c’est le courage dont on fait preuve certains auteurs. Le courage de s’opposer, le courage de ne pas accepter la pensée unique.
Merci à Noël Dutrait, merci à Olivier d’avoir organisé cette conférence et merci à Chinafi où toutes les sensibilités peuvent s’exprimer.
Jean-Louis

PS. Je vous prie de m'excuser pour la médiocrité de la photo qui a été prise à contre jour. Je n'ai pas osé demander à M. Dutrait de poser

jeudi 3 décembre 2009

BRAVO LU JIA



Eh oui, notre cher ami Lu Ja a réussi son permis de conduire.
Toutes nos félicitations et tous nos voeux de réussite dans sa nouvelle vie parisienne.
A très bientôt.

Nicole

lundi 30 novembre 2009

Le(s) rois boiteux


Gustave Moreau, Oedipe et le Sphinx

La question était donc : « Pourquoi les rois de Thèbes portent un nom signifiant qu’ils ont du mal à marcher ou encore quel rapport y a-t-il entre la boiterie et la sexualité ? »

Les mythes ont pour fonction d’expliquer les phénomènes, souvent la création du monde, la naissance de l’Homme ou des animaux. Dans de nombreux mythes, l’Homme, les animaux, les monstres naissent de la terre comme les végétaux. Le mythe d’Œdipe contient encore des éléments de ces anciens mythes : les hommes naissent de la terre, le Sphinx, monstre chtonien, est né de la terre (Dans le tableau de Gustave Moreau, le Sphinx est un bien joli monstre. Ne trouvez vous pas ?). Mais voilà, les hommes nés de la terre s’entretuent et Œdipe tue le Sphinx. Le mythe d’Œdipe nous permet de passer d’un modèle végétal où les hommes naissent de la terre à un modèle où les hommes naissent de l’union de l’homme et de la femme.
Mais ce n’est pas si simple de passer d’un modèle à l’autre. Au moins deux éléments le montrent.
Tout d’abord, les hommes ont du mal à marcher. Ils restent attachés à la terre. Leurs pieds conservent encore quelque chose de la racine. Lévi-Strauss nous dit que l’on rencontre cette caractéristique dans de nombreux mythes.
Ensuite les relations au sein de la famille ne sont pas encore équilibrées, c’est le moins que l’on puisse dire. Soit il y a défaut d’attachement : c’est Œdipe qui tue son père Laïos, c’est Etéocle qui tue son frère Polynice (Etéocle et Polynice sont les deux fils d’Œdipe). Soit il y a excès d’attachement : c’est l’inceste entre Œdipe et sa mère, Jocaste, ou encore c’est Antigone, la fille d’Œdipe, qui enterre son frère Polynice, malgré l’interdiction du nouveau roi, Créon. Antigone, un modèle de piété filiale. Elle accompagnera Œdipe sur les chemins du monde lorsque celui-ci se crèvera les yeux après avoir appris qu’il avait épousé sa mère.
Voilà, c’était le premier cadeau : la réponse à la devinette. Je ne sais pas, chère Nicole, si elle recoupe l’explication que tu as trouvée. Je ne sais pas non plus quel crédit on peut accorder à cette lecture. Elle m’a permis, en tout cas, de retrouver des héros dont j’ai entendu parler depuis les bancs de l’école : Œdipe, Laïos, Jocaste, Antigone…

L’histoire de ces rois boiteux, m’a fait penser à une chanson de Georges Brassens : « le roi boiteux ». Ecoutez bien cette chanson : c’est un modèle d’impertinence vis-à-vis des courtisans de toutes sortes. (Malheureusement, je n’ai pas pu trouver de vidéo de Georges Brassens. J’ai choisi une vidéo qui se rapproche le plus de l’original.) Je l’ai fait écouter à mon professeur de guitare qui m’a fait remarquer le rythme ternaire évoquant la claudication.


Et comme Chinafi ne recule devant rien, bientôt un troisième cadeau qui nous permettra de découvrir d’autres aspects méconnus de légendes bien connues, par exemple découvrir quels rapports existent entre la légende chinoise du Bouvier et de la Tisserande et le Lac des Cygnes.
Jean-Louis

dimanche 29 novembre 2009

Dimanche prochain : Allauch puis Aubagne


Bonsoir,

N’oublie pas de t’inscrire si tu es intéressé par l’activité proposée par Chinafi dimanche prochain.

C’est Rita Sogno (guide du village d’Allauch) qui nous accueillera sur la place des cinq moulins (point de vue et table d’orientation) à ALLAUCH dès 9h.
Puis visite du vieux village (église St Sébastien avec son tableau de Monticelli et sa crèche), puis visite de la crèche de Gilbert Orsini (1.25 €) puis pique nique près de la chapelle notre Dame exceptionnellement ouverte juste pour nous.
Elle est située à 330m d’altitude (nombreux ex-voto vue panoramique sur Marseille et la mer +crèche biblique)

Il serait peut être bon de prévoir une petite gratification pour Rita Sogno (prestation gratuite alors que la ville d’Aubagne nous réclamait 4.50€ par personne !!! et + 20% samedi et dimanche).

Entre temps nous profiterons de la fête de l’âne.

L’après midi nous nous rendrons à Aubagne : visite de la ville historique + marché de Noël.

Ne pas oublier le pique nique de dimanche midi.

Une bonne journée en perspective !!!!

A dimanche j’espère.

Nicole

un déjeuner parfait, merci à Christiane,Weiyi ,Lin Chen et Yunlong


samedi 28 novembre 2009

A voir ou revoir...

Re-Bonsoir
Le 25.11.09 -à 20.45- j'ai regardé un documentaire historique très intéressant et instructif sur arte.tv > arte+7 > ShangHai, les années folles .
Pour ceux ou celles qui l'auraient raté et surtout pour nos jeunes ami(e)s chinois(es), je vous le recommande vraiment - à mon humble avis.Mais comme il n'y aura pas de rediffusion, on ne peut le revoir que sur Internet à l'adresse suivante :

http://plus7.arte.tv/fr/1697660,CmC=2948470,scheduleId=2917540.html.

En voici la synthèse :
"ShangHai, les années folles
S'appuyant notamment sur les reportages d'Albert Londres, une plongée dans le Shanghai sulfureux des années 30, où l'argent et la corruption règnent en maîtres.

À Shanghai, dans les années 30, le trafic de l'opium est aux mains des triades chinoises qui ont pignon sur rue dans les concessions étrangères. Leur chef, Du Yuesheng, parrain de la Bande Verte, domine la ville. En retraçant son ascension vertigineuse, le documentaire saisit les mille visages de cette cité de l'argent, de la drogue, des jeux et des plaisirs. Restituant un Shanghai proche du Chicago de la prohibition, il nous embarque dans l'exploration de cette période où banquiers et trafiquants, révolutionnaires et nationalistes écrivaient l'histoire - et où germaient aussi les idées nouvelles qui allaient donner naissance à la Chine moderne.


(France, 2008, 83mn)
ARTE F
Réalisateur: Anne Riegel, Olivier Horn "


Bon visionnage, Annie

Arte reportage (suite)

Bonsoir,
Je viens de recevoir la procédure d'accès à la mise en ligne de messages sur le blog..Alors je la teste immédiatement pour ajouter quelques précisions à mon message précédent (diffusé pour moi par Nicole) :

Chine: l'enfant unique en question ARTE Reportage
samedi, 28 novembre 2009 à 19:00
Rediffusion lundi 30 novembre à 06H45 et samedi 5 décembre à 06H00
(France, 2008, 43mn)
Annie

INFO TV

Merci à Annie pour l'info que je retranscris ci-dessous à sa demande.
Nicole


Bonsoir à tous !

Comment allez-vous bien ?

Je ne sais pas mettre un article en ligne sur le blog Chinafi...alors je vous transmets l'info pour que vous vous en occupiez si vous le voulez bien :

il s'agit d'un documentaire sur les incidences de la politique de l'enfant unique en Chine - sur Arte reportage - samedi 28.11 à 19.00 h. Merci


et Bonne balade de Noël !!

Annie

vendredi 27 novembre 2009

Le Père Noël supplicié


Le 6 décembre, nous nous promènerons dans les rues d’Allauch à la découverte des traditions de Noël. Nous rencontrerons peut-être un Père Noël distribuant des cadeaux aux enfants. J’espère que personne n’aura l’idée de le brûler. C’est pourtant ce qui s’est passé le 23 décembre 1951 lorsque le clergé de Dijon brûla (en effigie, heureusement) le Père Noël sur le parvis de la Cathédrale devant 250 enfants des catéchismes. C’était pour les prêtres l’occasion de rappeler que Noël est l’anniversaire de la naissance du Sauveur et non la commémoration de fêtes païennes. Le chanoine Kir, personnage fort respecté, était alors maire de Dijon. Trouvant, sans doute, que ses collègues de la Cathédrale y étaient allés un peu fort, il fit ressusciter le Père Noël qui s’adressa aux enfants du balcon de la Mairie le 25 décembre.

Arpentant les rues entre la Cathédrale et la Mairie, Claude Lévi-Strauss nous invite à redécouvrir l’origine du Père Noël qui recoupe certains rites de cadeaux donnés aux enfants à travers le monde et qui ont pour trait commun de vouloir apaiser l’âme des morts.
Chez les indiens Pueblos, par exemple, les parents déguisés, offrent des cadeaux aux enfants. Ces déguisements représentent les premiers enfants pueblos morts que l’on célèbre et que l’on veut apaiser pour qu’ils ne viennent pas rechercher les enfants actuels. On connaît Halloween : les enfants déguisés en sorcières ou en squelettes viennent effrayer les adultes qui les apaisent en leur offrant des bonbons.
Les folkloristes s’accordent pour penser que le père Noël, avant de nous revenir avec le plan Marshall et les Américains, trouve son origine dans Saint Nicolas qui lui-même est le descendant du roi des Saturnales. Les Saturnales étaient une fête romaine qui se déroulait du 17 au 24 décembre et qui avait pour objet également d’apaiser les morts. Ces fêtes donnaient lieu à des excès pendant ce que l’on appelait la « libertas décembris ». A la fin des Saturnales on brûlait l’effigie du roi. Lévi-Strauss, fait remarquer l’ironie de cette histoire : le clergé de Dijon croyant abolir un mythe l’accomplit jusqu’au bout, renouant avec ses anciennes origines.

Je me replonge ces derniers temps dans la mythologie et dans l’Histoire. Et je me souviens d’une remarque d’Olivier sur ce blog à propos de la mythologie. Il disait, avec Girard, son effroi devant la violence dont les mythes sont remplis. C’est vrai. On ne peut lire un mythe ou une page d’Histoire sans trouver la violence. Mais nous aussi « nous avons nos mythes que nous ne reconnaissons pas comme tels ». De nos jours ils s’appellent journal télévisé, séries ou jeux vidéo tout aussi remplis de violence. Je mesure la responsabilité des enseignants qui peuvent transmettre aux jeunes générations le plaisir qu’il y a dans l’étude, plaisir plus grand encore que celui qu’on peut trouver à taper sur ses voisins.
Ce plaisir on peut l’éprouver en lisant Lévi-Strauss. Par exemple lorsqu’il nous découvre certains aspects peu connus du mythe d’Œdipe, mythe qui fit les délices du bon docteur Freud et qui continue à faire celui de ses successeurs.
Alors comme le Sphinx, je vais vous poser une devinette.
Savez vous ce que signifie Œdipe ? Ce nom signifie « pieds enflés ». Or le père d’Œdipe s’appelait Laïos qui signifie « gauche, qui a du mal à marcher » et son grand père se nommait Lapdacos qui signifie « le boiteux ». Pourquoi ces rois de Thèbes avaient donc tant de mal à marcher et quel rapport y a t-il avec la sexualité ?
Un cadeau pour ceux qui répondront à la devinette.
Jean-Louis

samedi 21 novembre 2009

Chinafi prépare Noël


Sortie du 6 décembre 2009 sur le thème des crèches (sur une excellente idée de Françoise et Jean Louis).

C'est à 8h30 que nous nous retrouverons au métro LA ROSE à Marseille.
JE COMPTE SUR VOTRE PONCTUALITE car à 9h00 précises Rita nous attendra pour nous faire visiter Allauch.

Outre la fête des ânes (mise à l’honneur de cet animal dévoué et intelligent, présentation des anciens métiers attribués à l’âne, fifres et tambourin, attelage exceptionnel de 40 ânes), nous profiterons des commentaires éclairés de notre guide pour découvrir au mieux ce village provençal authentique.

A 11heures nous visiterons la crèche de Gilbert Orsini (prévoir 1€25 pour l’entrée - merci d’avoir l’appoint) à la galerie du vieux bassin.
Nous pourrons y admirer 600 santons dans 120m2 de décor : plus qu’une crèche, c’est un véritable spectacle qui prendra vie sous nos yeux.

A midi nous grimperons jusqu’à la chapelle et c’est là que Rita nous quittera non sans nous avoir tout dit sur celle-ci.
A 13h15 nous pique niquerons (vu l’heure tardive pour certains, n’oubliez pas de prévoir quelque chose à grignoter pour patienter)

.
L'après midi nous irons en voiture jusqu'à Aubagne où nous pourrons visiter cette ville typique de l'architecture provençale.

Les détails du programme à Aubagne vous seront communiqués ultérieurement.

Merci de réserver car je dois communiquer le nombre exact de participants à l’office du tourisme d’Allauch.
Prévoir comme d’habitude le repas de midi dans un sac à dos si possible.

Nicole

mercredi 18 novembre 2009

Shaolin Kung Fu à la Fête nationale chinoise

Le film de la prestation de Kung Fu a été mis en ligne sur le site :

http://www.shaolin-kung-fu.asso.fr

Comme je n'y étais pas, je suis d'autant plus émerveillée par la qualité de ces démonstrations, le sérieux des enseignants et de leurs élèves. C'est à la fois esthétique, pédagogique - j'espère, les filles, que vous retiendrez bien les techniques détaillées! - et bien sûr très martial et traditionnel.
Pour ceux qui n'iraient pas sur le site, voici les 2 liens directs

http://www.youtube.com/watch?v=h7ZDHMbqD6g

http://www.youtube.com/watch?v=92shPOL72Tc

Je suis donc très fière de pratiquer, modestement, dans cette école et d'y apporter ma petite contribution.

Françoise

lundi 16 novembre 2009

Cine Chinafi - Ballet Fille au cheveux blancs




Le cinéma du mois de novembre aura lieu vendredi prochain le 20 novembre à 20H30 à CHINAFI, "la fille au cheveux blancs" 白毛女

Il n'y a pas de paroles, tout est raconté à travers de la danse et des chants. Donc... c'est un ballet. Il est joué en 1965 à Shanghai. Pour une fois, on va oublier les paroles, le chinois, même les idéologies. Effectivement c'était une histoire "romantique" au service de la propagande. Le regarder avec 40 ans de recul, espère que vous en trouverez d'autres choses que la propagande.

RDV comme d'hab vendredi le 20 nov à 20h30 au local de Chinafi (146, rue Paradis, 13006 Marseille)

Et le dernier pour 2009.

Le 5 décembre 2009 : conférence de M. Noël Dutrait sur la littérature chinoise contemporaine





Le 5 Décembre 2009 à 15h, à l'Espace culture de Marseille, Chinafi a l'honneur et le privilège de recevoir M. Noël Dutrait pour une conférence sur la littérature chinoise contemporaine dont voici le résumé :

Depuis 30 ans, la littérature chinoise contemporaine a connu un essor extraordinaire. Étouffée pendant des années par le poids de la politique, elle se développe maintenant aussi bien en Chine continentale qu'à Taïwan, Hong-Kong, Singapour ou dans la "diaspora" hors de Chine. Les écrivains, poètes, dramaturges sont de plus nombreux et il n'est pas toujours facile d'avoir une vue d'ensemble de leur production. Il existe cependant actuellement de nombreuses traductions en français et dans d'autres langues, ce qui permet au public non sinisant de prendre connaissance de ces œuvres.

Noël Dutrait, professeur à la section de chinois du département d'études asiatiques de l'Université de Provence présentera les grands courants actuels de la littérature chinoise et quelques auteurs particulièrement représentatifs qu'il a traduits et étudiés.


Un conseil : inscrivez vous tôt.

Olivier

Flot de Bruyères


Après la randonnée des champignons, notre randonnée d’hier aurait pu s’intituler la randonnée des bruyères. Elles sont en fleur en cette saison. Elles nous ont accompagnées tout le long du chemin et servirent de cadre aux photos de nos nombreuses stars
Comme vous le savez, il est interdit de cueillir des fleurs dans les calanques.
Cela rappela à certains les débuts d’une chanson chinoise :

La femme à son mari qui part en voyage : « Surtout ne t’avises pas de cueillir en chemin les fleurs sauvages ! »
路边的野花你不要采
Le mari « Pourquoi ne pas le faire ; ce serait du gaspillage ».
不采了白不采呀
Comme quoi nous n’avons pas le monopole des chansons coquines. J’ai fait une petite vidéo de cette chanson, je la publierai ultérieurement.

Sous la conduite de Danielle et Marc toujours très attentionnés, nous avons fait une magnifique boucle. Partis du parking de la Gardiole, nous avons suivi un chemin de crêtes offrant de superbes paysages. Nous sommes passés près de la grande candelle et de son candellon, avons surplombé la calanque de l’œil de verre. A midi, nous avons déjeuné sur une plateforme face à la mer. Trois choristes nous ont régalé de chansons et certains, un peu fakirs, ont fait la sieste sur les cailloux.
En chemin nous avons croisé d’audacieux escaladeurs et contemplé des vues impressionnantes bien en sécurité sur le chemin.
Marc ne nous a pas menti. Il n’y avait pas de passages vertigineux. Seulement quelques pentes un peu raides que nous avons descendues sur les « amortisseurs » et qui, par leur caractère ludique, ont fait plaisir à tout le monde. Je constate d’ailleurs que le niveau de marche de chacun s’est bien amélioré.
A la fin de la randonnée, certaines ont eu encore assez d’énergie pour jouer à un jeu chinois qui consiste à s’envoyer un volant avec le pied.
Nous avons eu le grand plaisir de revoir Gui Qi. Et Nous espérons bientôt revoir Flot d’Arbres.
Sur le chemin du retour Marc me disait, en me montrant d’où nous venions : « que de chemin on peut parcourir à pied ». C’est vrai.
Merci à Danielle, Marc et Nicole pour l’organisation de cette belle randonnée.
Et puis, comme à chaque sortie, j’ai amélioré mon chinois .

Jean-Lu(4eme ton) yi (4ème ton)
Chemin tranquille.

Encore quelques photos à partager avec vous:

vendredi 13 novembre 2009

Dimanche 15 à 18h30 sur PUBLIC SENAT

DOCUMENTAIRE

La vie au quotidien de la famille Zhou vue à travers quatre générations qui vivent sous le même toit.
La grande famille révèle les bouleversements et les drames que les mutations de l'économie à l'oeuvre dans le pays produisent sur une famille d'agriculteurs du sud de la Chine.

Chine 2006 -52 minutes

Nicole

jeudi 5 novembre 2009

C'EST SUBLIME



Ami sportif, c'est le 15 novembre prochain que grâce à Danièle et Marc nous irons randonner dans ce site prestigieux : la calanque d'En Vau.
Alors RV à 9 Heures au ROND POINT DU PRADO A MARSEILLE.
Bonnes chaussures mais également pique nique obligatoires.

ça promet d'être une journée à la hauteur de toutes nos attentes.

Vive notre amitié
Vive CHINAFI

Nicole

mercredi 4 novembre 2009

Hymne Chinafien



Un travail d'équipe : composé par Guy, filmé par Annie
Jean-Louis

lundi 2 novembre 2009

CHINAFI'S CHAMPIGNON

VOICI UN DIAPORAMA SIGNE ANNIE


Chinafi's Champignons - Retouche photo

Nos merveilleuses calanques.




C'est en compagnie de Danièle et de Marc que nous allons découvrir ou redécouvrir nos fabuleuses calanques le 15 novembre prochain.

RV à 9 heures (merci de votre pontualité) au métro ROND POINT DU PRADO à Marseille,
nous nous rendrons ensuite tous ensemble à la Gardiole.
Débutera alors notre rando (6 heures) : une boucle sur les hauteurs majestueuses des calanques d'EN VAU.

Il s'agira d'une rencontre sportive il est impératif d'être bien chaussé et il est souhaitable d'emporter son pique nique dans un sac à dos.

Ne pas oublier ses lunettes de soleil car le paysage est EBLOUISSANT !!!!

à très bientôt donc
vive nos rencontres
VIVE CHINAFI

Nicole

dimanche 1 novembre 2009

Champignons


Après la traditionnelle photo de groupe nous avons été comptés par le trésorier en Chef de Chinafi, qui est aussi notre barde, je veux parler de notre ami Guy. Nous étions plus de quarante.
Nous avons traversé la forêt parée de ses plus belles couleurs automnales. Les arbouses décoraient les arbres comme des sapins de Noël. Et chacun a commencé à admirer les champignons sous les formes et les couleurs les plus diverses. Jean-Marc chaussant ses lunettes nous commentaient nos trouvailles.
Nous avons longé une falaise où nichent les Grands Ducs et nous sommes arrivés dans une magnifique prairie semée de pâquerettes où selon la coutume nous avons partagé le pain et le riz.

Puis comme d’hab, avec Chinafi, nous avons eu notre moment culturel avec l’hymne chinafien, nous avons évoqué Megatipo, Megapito (enfin sous le coup de l’émotion nous avons un peu confondu). Et puis, toujours soucieux de progresser, j’ai enrichi mon vocabulaire chinois avec l’expression « pause niang niang ». Enfin, je ne me souviens plus très bien les sinologues me corrigeront.

Après déjeuner, les audacieux mycologues sont partis, à la suite de Jean-Marc, à la cueillette des champignons. Les rêveurs se sont contentés de flâner sur le chemin en échangeant des souvenirs …Kunming et son lac d’émeraude….
Nous nous sommes retrouvés au parking où nous avons pu admirer les paniers pleins de sanguins, bolets et autres schtroumpfs bleus ….
Dans la voiture, au retour, mes compagnes ont chanté la jolie chanson enfantine sur les champignons dont nous avait parlé Flot d’Arbres et nous avons pensé à lui.
Merci Jean-Marc, Merci Nicole pour cette belle journée.
Jean-Louis

vendredi 30 octobre 2009

Cours de calligraphie à Aix



Bonjour à tous,
J'organise des cours de calligraphie chinoise à l'Université de Provence Aix Marseille I
29 avenue Robert Schuman
13000 AIX en Provence.

Les cours auront lieu le mardi de 12 à 14h00, salle A 303

Début des cours le 27 Octobre. Je sais, la date est passée mais il n'est pas trop tard. Les débutants sont les bienvenus.
Le prix des cours est de 5 euros par heure.

Contact et inscription : swylamar@hotmail.com

Weiyi

samedi 24 octobre 2009

石榴


象征友谊
GRENADE SYMBOLISANT L'AMITIE

你可乐

vendredi 23 octobre 2009

CHORALE CHINAFI

C'est très dignement que nous avons participé à cette belle fête




Nous voilà décontractés et rieurs




Malheureusement Françoise n'a pu être des notres
ce n'est que partie remise : reprise des répét chez Christiane dès mardi prochain
Merci Christiane !!!!

Nicole

jeudi 22 octobre 2009

LES JOIES DE L'AUTOMNE





Après la pluie le beau temps mais aussi après la pluie la cueillette des champignons, c’est ce que Chinafi te propose pour le dimanche 1er novembre 2009.

Alors rendez vous à 8h30 au métro La Rose à Marseille ou à l’office du tourisme d’Aix en Provence ou encore à 9h30 devant l’AUBERGE DU COL DE L’ANGE.

Comme d’habitude prévoir un pique nique (à partager si possible).
Pourquoi pas une grenade ?...

C’est JEAN MARC GALIANO qui sera notre guide et la journée promet d’être instructive.

Je te dis donc à très bientôt.

Bises

Nicole

mardi 20 octobre 2009

Aix : Fête du livre 2009 : Asie des écritures croisées


Bien que n’ayant assisté qu’aux rencontres du dimanche après-midi, j’ai beaucoup apprécié cette manifestation et regretté de ne pas y avoir davantage participé.

En premier, le film Voyage à Pékin 1909, tourné par le chauffeur d’Albert Kahn (musée près de Paris, à Boulogne-Billancourt) donnait une impression très vivante des villes chinoises de cette époque, la vitesse de leurs transformations est telle que l’on ne peut plus se rendre compte de cette atmosphère. Les photos et films en noir et blanc ainsi que les techniques de tournage y ajoutaient un charme suranné. C’était aussi une vision de la Chine que nos jeunes ami(e)s chinois(es) ne connaissaient pas.

La lecture qui suivit d’extraits d’Un barbare en Asie d’Henri Michaux m’a donné envie de relire ce livre, les passages sur la Chine ont encore beaucoup à apporter aux débats actuels, j’ai particulièrement remarqué la notion d’ « âme concave », à creuser si l’on peut dire : vide… ?

Et pour finir, les romanciers invités sont apparus très authentiques et sympathiques, représentatifs de la variété de ces pays d’Asie, de leur histoire. Ils ont d’ailleurs signalé que ce type de rencontre leur permettait à eux aussi de faire connaissance. Je n’avais jamais entendu parler coréen et ai trouvé cette langue vraiment harmonieuse et musicale. Une romancière taïwanaise, Li Ang, a été remarquable par son humour et son élocution parfaite de la langue chinoise (il m’est arrivé de comprendre plusieurs mots à la suite, alors !). Elle est connue pour son engagement politique et son féminisme, j’ai acheté un de ses romans : Le Jardin des égarements et essaierai – peut-être – d’en parler une autre fois.

Je pense vraiment que ces rencontres sont très profitables et qu’il y a à Aix une super équipe pour les concevoir et les organiser.

Et puis, the last but not the least, nous avons pu rencontrer quelques chinafiens : Jean-Louis et deux étudiantes chinoises d’Aix, fort sympathiques mais dont je suis incapable d’écrire les noms, peut-être donneront-elles aussi leurs impressions ?


Françoise

vendredi 16 octobre 2009

Pour nos amis parisiens ...


je pense à Flot d'Arbres, notamment, voici une information qui m'a été transmise par "Images de Ville"


Image de ville à la Cité de l'architecture à Paris
2 jours de projections23 et 24 octobre 2009
AuditoriumCité de l’architecture & du patrimoinePalais de Chaillot - Paris

Une programmation conçue par Image de ville en clôture de l'exposition "Habiter écologique", avec une place particulière offerte à François Schuiten et Benoît Peeters, auteurs et dessinateurs des Cités Obscures, oeuvre d’anticipation sur les villes du futur.

vendredi 23 octobre19h en avant-première et en présence des artistes
SOUVENIRS DE L’ETERNEL PRESENT Spectacle vidéo et musical de François Schuiten et Benoît Peeters, avec le musicien Bruno Letort
Un conte visuel et musical à partir du dernier volet de la bande dessinée Les Cités Obscures
samedi 24 octobre
Une remontée dans le temps à travers des films de science-fiction14h30 SLEEP DEALER de Alex Rivera - Mexique 2008 - 90’

16h15 L’AN 01 de Jacques Doillon, Gébé, Alain Resnais, Jean Rouch - France 1973 – 84’

18h LOST HORIZON de Franck Capra - Etats-Unis 1937- 132’Séance animée par Claude Prelorenzo, sociologue, secrétaire général de la Fondation Le Corbusier

La notion d’ "Habiter écologique" renvoie à celle d’une société en transformation, plus sobre, plus "douce", plus propre, plus équitable,….en un mot plus harmonieuse qui devrait garantir la liberté de choix des générations futures. Mais ces nouvelles utopies peuvent aussi déboucher sur une société autoritaire, totalitaire et finalement contraire à son projet initial. Sur cette question, que propose le cinéma ? Des projections dans le futur, qui se révèlent finalement assez proches de la réalité, des tentatives pour se réapproprier le temps, des univers insoupçonnés où les aspects paradisiaques le disputent au cauchemar….

Tous les détails de la programmationsur www.imagedeville.org et sur www.citechaillot.fr

Pour être tenu informé de notre actualité, inscrivez-vous à notre newsletter :s'inscrire maintenant »
Jean-Louis

mardi 13 octobre 2009

Architecture chinoise



Ce diaporama en forme de clin d'oeil à J.P. pour l'aider dans la préparation de sa conférence sur l'architecture chinoise.

Olivier

dimanche 11 octobre 2009

Pour nos amis partis aux quatre coins du monde


L'on met du temps à trouver des amis, l'on en trouve peu, et il nous est difficile de les conserver. Aussi devrions-nous, lorsque ceuc-ci disparaissent de notre vue, les garder présents dans nos coeurs.
Matteo Ricci, Traité de l'amitié,
Traduit du chinois par Philippe Che
Une dernière citation tirée du Traité de l'amitié pour une petite pensée à nos amis partis aux quatre coins du monde et que nous n'oublions pas
Jean-Louis

Le Lotus bleu et Matteo Ricci

Si pour vous comme pour moi, le Lotus bleu a alimenté les rêves de votre enfance et peut-être provoqué des vocations d’apprenti sinologue, vous lirez avec intérêt Le Lotus bleu décrypté écrit par un Français et une Chinoise et paru aux éditions Sépia.
On y apprend plein de choses intéressantes sur la genèse de l’ouvrage et ses sources. Les inscriptions en chinois sont traduites.

Mais, me direz vous quels rapports entre le Lotus Bleu et Matteo Ricci ?
Je dois l’avouer ils sont un peu lointains. Pourtant ….
L’encouragement à se documenter sur la Chine, Hergé l’a reçu de trois prêtres, lointains successeurs de Ricci : le père Wallez, l’abbé Gosset et le père Neut. L’abbé Gosset lui présenta un étudiant qui allait devenir célèbre Tchang Thong-Jen, issu d’un milieu catholique de Shanghaï. Oui, le petit Tchang, l’ami de Tintin, a réellement existé.

Et puis, le Lotus Bleu n’est-il pas un traité sur l’amitié. Voici ce qu’Hergé écrivait à Tchang en 1975 « Je n’ai jamais perdu espoir de vous retrouver un jour. Et de vous exprimer à la fois ma fidèle amitié et ma sincère reconnaissance…Grâce à vous, ma vie a pris une orientation nouvelle. Vous m’avez fait découvrir des quantités de choses, la poésie, le sentiment de l’unité de l’homme et de l’univers ».
Laissons le mot de la fin à Tchang (celui de la bande dessinée), lorsqu’il décide d’accompagner Tintin : « A deux, nous serions plus forts ».
Jean-Louis

samedi 10 octobre 2009

Chinafi : une belle mélodie ou Matteo Ricci structuraliste

Les choses de ce monde, prises séparément, sont pour la plupart sans utilité. Elles commencent à révéler leur intérêt lorsqu'on les assemble. Comment saurait-il en être autrement des hommes ?
Matteo Ricci, Traité de l'amitié,
Toujours traduit du chinois par Philippe Che

On aborde toujours les textes avec ses présupposés intellectuels. Pour moi, cette belle maxime m’a fait penser à l’œuvre de Claude Lévi-Strauss qui est une variation sur le thème : « les choses n’existent que dans leur relation ».
Dans Regarder, Ecouter, Lire, il prend l’exemple de la musique. Une note prise isolement n’a pas de valeur. Elle ne prend son sens, sa beauté que mise en relation avec d’autres pour former une mélodie.
Chinafi n’est-elle pas une belle mélodie de femmes et d’hommes ?
Jean-Louis

Ce soir, samedi 10 octobre 2009, sur Arte...

A l'occasion de la foire du livre de Francfort, deux émissions sur ARTE, concernant la Chine.

Ce soir, samedi 10 octobre 2009, deux documentaires "Spécial Chine"
A 22h30 : Métropolis et à 23h15 : Pétition (la cour des plaignants) de Liang Zhao

Et jeudi à 22h35 : "Que lisent les chinois ?"

Cécile

mardi 6 octobre 2009

Chinafi : une grenade pleine de pépins


Megapito - érudit célèbre de l'Antiquité - venait d'ouvrir une grosse grenade. Quelqu'un lui demanda : "Maître, si vous pouviez avoir quelque chose en aussi grande quantité que ces pépins, que choisiriez vous ?" Celui-ci répondit : "Des amis fidèles."

Matteo Ricci, Traité de l'amitié (1595)
Traduit du chinois par Philippe Che

dimanche 4 octobre 2009

Un hymne pour Chinafi



Merci à Fleur et Guy pour cette belle journée.
Tout était excellent.
Et puis notre grand poète Guy nous a livré en exclusivité une première version de l’hymne chinafien. Malgré la qualité assez médiocre de la vidéo, je n’hésite pas à la publier compte tenu de son caractère historique.

Voici les paroles de notre hymne :

Chinafi, Chinafi
Qu’est ce que ça signifie ?
Que Français et Chinois sont amis
Chinafi, Chinafi
Qu’est ce que ça signifie ?
Que l’amitié nous a réunis
Pour partager le pain et le riz
Dan assure l’école
Nicole les randos



Jean-Louis

samedi 3 octobre 2009

Levant nos verres ...


nous avons bu (modérement)à la santé des nouveaux mariés.

Une très belle soirée qui nous a permis de retrouver d’anciens amis.
Nous avons découvert les jeux chinois joués à l’occasion des mariages (un peu l’équivalent de notre jarretière de la mariée …)
La mariée (les yeux bandés) doit reconnaître la jambe de son époux parmi une dizaine d’autres…Le marié doit reconnaître la main de son épouse…
Nous avons bien sûr chanté et dansé…Tous en grande forme…
Qui se marie bientôt pour que l’on recommence ?
Jean-Louis

vendredi 2 octobre 2009

L'Asie des écritures croisées : "un vrai roman"



La prochaine fête du livre se déroulera à Aix les 15, 16, 17, 18 COTOBRE.

En invitant à Aix en Provence pour l'édition 2009 de la fête du livre des écrivains de Chine, du Japon, de Corée, du Vietnam et de Thaïlande, les écritures croisées poursuivent ainsi leur tour du monde des littératures et de leurs grandes voix -tour du monde entrepris il y a plus de vingt ans...

J'ai repris une information se trouvant sur le blog de Pierre Kaser (3ème dans la liste des liens amis). Vous trouverez plus de détails en allant le consulter.

Rendez vous à Aix,
Jean-Louis

jeudi 1 octobre 2009

Festival Image de Ville



Vous vous souvenez sans doute du très intéressant festival "Image de Ville" de l'année passée.

Voici quelques informations sur le prochain festival qui aura lieu du 13 au 17 novembre.


5 jours de projections, rencontres et débats à Aix-en-Provence

avec
Toni d’Angelo, cinéaste, Richard Copans, producteur cinéaste, Laurent Fachard, éclairagiste, Luc Gwiazdzinski, géographe, Michel Kammoun, cinéaste, Yann Kersalé, plasticien – lumière, Willy Kurant, directeur de la photo, Marcos Uzal, critique de cinéma, Corinne Vezzoni, architecte…


des événements
La Rue de Karl Grüne en cinémix – par Nicolas Errera
Une nuit du film noir au cinéma Le Renoir
Un hommage à Henri Alekan, grand directeur de la photo
Une carte blanche au Fidmarseille pour ses 20 ans
Une programmation jeune public

Et pour la première année,
une vidéothèque proposant une sélection de films documentaires des précédentes éditions


70 films – fictions et documentaires
Chungking express de Wong Kar-Waï (1995), Collateral de Michael Mann (2004), Les Forbans de la nuit de Jules Dassin (1950), Night on earth de Jim Jarmusch (1991), Nocturna, la nuit magique de Victor Maldonado & Adrian Garcia (2007), Nuits blanches de Luchino Visconti (1957), The king of New-York de Abel Ferrara (1990)…

Renseignements sur www.imagedeville.org et au 04 42 63 45 09


Jean-Louis

mercredi 30 septembre 2009

Vive les mariés


Vous pouvez voir sur ces quelques photos comme les mariés étaient beaux.
Une très belle et très émouvante cérémonie.
Nous avons été heureux de faire la connaissance des parents et amis des mariés.
Tous nos voeux de bonheur à Jing Ping et Gui Qi.
Jean-Louis

lundi 28 septembre 2009

les pieds dans l'eau

le début de la promenade, WANG YING notre élégante sirène à la jupe impeccable (mais ça va pas durer!!!)



on se cramponne mais ça n'a rien de désagréable




on se repose



y'a de l'eau



on se marre



un grand MERCI à Marc et à Danièle pour leur patience et leur gentillesse

prochaine rencontre : le 01-11-2009

voilà pourquoi tu n'as plus de voix




tu t'es vraiment donné à fond lors de la répet dans les jardins du Toursky comme on peut le voir sur la photo ci dessus

bon ça n'a pas été facile mais on a participé à cette grande fête nationale

je voudrais signaler que le spectacle fut très pro, bravo aux organisateurs

bravo le spectacle fut très varié et les prestations remarquables

le chant de la fin fut époustouflant

BRAVO

PS : spécial dédicace aux gars (et filles) de Françoise !!!




cette photo enfin pour notre charmante et adorable présentatrice mais aussi parceque c'est la seule que j'ai de la scène du toursky

un grand moment


Finalement notre chorale a chanté au Toursky son immortel succès de l’opéra de Pékin : « Wo shi zhonguo ren ». Il faut ici saluer la persévérance de Nicole.

Sur cette photo deux de nos charmantes choristes lors des répétitions dans les jardins du théatre. Nous espérons bientôt vous montrer un film de notre prestation.

Nous sommes passés juste après l’école Shaolin Kung Fu qui a fait une remarquable démonstration d’arts martiaux. Nous avons regardé ce beau spectacle dans les coulisses, tremblant de trac. Mais c’était bien. Nous avons pu voir toute la machinerie et l’arrière d’une scène.
Nous avons été très applaudis. Mais il faut dire que nous avions bien briffé nos supporters.
Un grand moment fut lorsque Nicole offrit un bocal de cornichons au consul sur la scène du Toursky. Cela marquera à jamais l’histoire des relations diplomatiques entre la Chine et la France.
Et aujourd’hui je n’ai plus de voix.
Jean-Louis

dimanche 20 septembre 2009

dans 8 jours LE TOULOURENC




C'EST EN EFFET DANS MOINS DE 8 JOURS QUE NOUS ALLONS FAIRE NOTRE BELLE PROMENADE PRES DE VAISON LA ROMAINE.

N'oubliez pas de vous inscrire

pour les détails pratiques :

RV 8h-10 au métro LA ROSE

Prévoir chaussures de rechange et repas dans sac à dos

ça va être fantastique tant pis pour les trouillards !!!!

nous serons bien sûr ensuite au Toursky vers 19h15 pour la grande fête.

à dimanche

Nicole

Diapasonné



Nous avons recommencé les répétitions de notre chorale (avez vous remarqué les pluies ces derniers jours ?) et comme vous pouvez le voir on ne plaisante pas.
En plus, si j'ai bien compris, nous nous produisons au théatre Toursky le 27 septembre pour la fête nationale chinoise.

Voici le message de Dan :
"Les reservations sont à faire à CHINAFI ; vos amis et vos conjoints
seront bienvenus!!! Les billets seront distribués par moi sur place :
merci de vous présenter au théatre vers 19H15 pour rejoindre le groupe
CHINAFI pour vos billets et aussi par mesure de sécurité ........"

Venez nombreux nous soutenir ...Je tremble
Jean-Louis

samedi 19 septembre 2009

Assagora 2009


Avec un peu de retard, un petit compte rendu du forum des associations qui s'est tenu à Aix le 13 septembre.
Comme toujours beaucoup d'associations étaient présentes et le soleil était de la partie. L'assagora est toujours l'occasion de faire une riche moisson d'informations sur différentes activités.
Peut-être un peu moins de monde cette année sur le stand de Chinafi.
Pourtant nos représentantes étaient bien charmantes.
Jean-Louis