dimanche 13 mars 2011

Conférence sur Confucius


C’est devant une salle comble que Béatrice est venue nous parler de Confucius.

Hegel a dit quelque part, en parlant de Confucius : « il aurait mieux valu pour ce Monsieur qu’il ne fut pas traduit ». Je pense que si le philosophe allemand avait assisté à cette conférence il serait reparti avec une image plus positive du Maître.

Dans un style plein de spontanéité et qui ne manquait pas de charme, Béatrice a su nous rendre vivante et proche la figure de Confucius. Elle a replacé le Maître dans son contexte historique et géographique nous faisant découvrir un homme qui admirait les rois mythiques Yao et Shun parce qu’ils ont su céder le pouvoir lorsqu’ils ont rencontré quelqu’un de plus apte qu’eux-mêmes à l’exercer.

Un homme qui se proposait de connaître ses semblables sans les juger, sachant que l’on peut apprendre de tous :

Le Maître dit : Si tu rencontres un homme de valeur, cherche à lui ressembler. Si tu rencontres un homme médiocre, cherche ses défauts en toi-même (Les Entretiens IV,17).

Béatrice nous a fait découvrir une conception très intéressante des rites et des liens qu’ils entretiennent avec la musique. Ils ont pour fonction d’endiguer, de canaliser la violence. Les hommes étant ce qu’ils sont on ne peut pas supprimer la haine et la violence. Mais les rites peuvent les rendre acceptables à autrui. Les rites sont ainsi préférables aux lois et à l’appareil répressif des légistes.

Elle nous a parlé de la transmission qui est au centre de la mission que Confucius s’est assigné « Je transmets l’enseignement des Anciens sans rien créer de nouveau ».

Béatrice nous a fait découvrir un homme plein d’humour qui savait que l’humour on doit commencer à l’exercer sur soi-même. Un homme que l’on aurait eu plaisir à connaître et à rencontrer, ce que l’on fait pendant le temps trop court de son exposé. Elle nous a donné envie de lire ou de relire Les Entretiens.

Une conférence très stimulante pour l’esprit. Bravo et merci d’être venue à Marseille malgré un emploi du temps extrêmement chargé.

A l’issue de la conférence nous nous sommes retrouvés dans une brasserie proche des Réformés pour un goûter bien sympathique. Encore un mot pour signaler que j’ai remarqué un petit spectateur bien sage et attentif qui est vite venu rejoindre sa maman après son exposé.
Jean-Louis

2 commentaires:

gaoxiao a dit…

merci à notre charmante conferenciere
une grande avancée dans notre connaissance dela chine ... du monde ... de la pensée
gaoxiao

Françoise a dit…

En qualité de maman de la conférencière, je remercie ce public nombreux et attentif qui a contribué à faire de cette conférence une vraie réussite et la Maison de la Région pour la qualité de l'accueil.
Béa et sa famille sont repartis pour Paris, me laissant le soin de diffuser la biblio, cela ne va pas tarder.
A bientôt, j'espère pour la suite de nos aventures culturelles.
Françoise