jeudi 9 août 2007

Georges Brassens - Les passantes

Brassens Le Forestier Antoine Pol

3 commentaires:

nicole a dit…

merci à Antoine Pol et à Georges Brassens pour ces 6 minutes délectables

Nicole

Anonyme a dit…

Voici ce que répondait Georges Brassens à une jeune femme qui reprochait à cette chanson d'être immorale. Il me semble que la réponse de Brassens peut s'appliquer aux textes de Cao Xueqin, de Proust aussi bien qu'aux "Passantes".

"Ce texte, imprégné d'une mélancolie pénétrante, évoque une émotion assurément universelle, la rêverie chimérique et innocente qu'a le pouvoir de faire naître la vue, si brève soit-elle, d'un visage sur lequel on voudrait déceler une précieuse correspondance, une affinité magnifique. Un rapprochement profond entre deux êtres humains, quoi de plus riche, et la recherche, l'espoir d'une telle alliance n'est-elle pas le carburant de pratiquement toute activité humaine?"

C'est grand,
Jean-Louis

Anne OTMAN a dit…

Merci à ANTOINE POL pour ce texte magistral ainsi qu'au grand GEORGES pour son interprétation tellement fine.Elle a réussi à émouvoir LINO ET JACQUES CHANCEL...
Un grand moment pour cette chanson qui n'a rien d'immoral puisqu'elle résume la VIE.
"le carburant de pratiquement toute activité humaine"
Anne