samedi 29 janvier 2011

Musique chinoise, le concert



Un superbe concert qui nous a permis de découvrir la diversité de la musique chinoise.

Avec l’erhu nous avons pu apprécier la musique classique. Avec le dizi et le hulusi nous avons retrouvé les airs des minorités du Yunnan. La récitation de l’un des poèmes du livre des Odes soulignée par les divers instruments nous a rappelé combien, en Chine, les arts sont mêlés. Olivier me disait, avec raison, l’actualité de ces poèmes qui décrivent les joies et les souffrances de l’amour et qui ont été composés environ huit siècles avant Jésus Christ. Les passions des hommes sont restées les mêmes au fil des siècles. Enfin, deux pièces pour piano et erhu nous ont permis d’entendre la musique chinoise contemporaine. J’ai été surpris de constater la richesse des sonorités que l’on pouvait tirer de l’erhu qui paraissait, à mes yeux de béotien, un instrument plutôt rudimentaire.

A la fin du concert les musiciens sont venus converser avec les auditeurs. Cela démontre l’esprit d’échange de la sympathique association Yin (résonnance) dont vous trouverez les coordonnées ci-dessus. J’aime beaucoup la petite phrase « Dans la haute montagne, la source » qui dit tant de choses.

On souhaiterait que de pareils moments soient plus nombreux. Finalement, il se passe pas mal de choses à Marseille. Le tout c’est d’être informés.
Merci à tous les musiciens. Merci aussi à la Cité de la musique qui les a accueillis. Ce spectacle m’a permis de découvrir son bel auditorium et sa très riche brochure que vous pouvez télécharger sur le site www.citemusique-marseille.com.
Jean-Louis

2 commentaires:

Olivier a dit…

Merci cher Jean Louis de cet article merci à tous les amis fidèles de Chinafi de votre présence chaleureuse.
On vous entait en résonance avec nous !
Ah ! La résonance ! J'en parle beaucoup dans mes cours de physique
mais ce mot peut s'utiliser dans beaucoup d'autres domaines.

piwibrim a dit…

Great post! I wish you could follow up on this topic!

order cialis