dimanche 28 février 2016

La fête des Lanternes




C’était il y a environ trois mois. Cinq étudiants de Kedge nous contactaient Françoise et moi pour que nous les assistions dans un de leur projet d’études. Nous l’avions déjà fait l’année dernière pour d’autres étudiants, nous acceptons donc avec plaisir.
Notre premier rendez-vous a lieu à l’Ebénisterie, un petit bar à vin près de la place Castellane que je vous recommande. Les étudiants nous annoncent qu’ils souhaiteraient célébrer la fête des Lanternes avec l’aide de Chinafi. Dan et Jean-Mi contactés donnent bientôt leur accord. S’en suivent plusieurs réunions, d’abord au café Edmond puis dans les locaux de Chinafi où petit à petit le projet se construit avec un grand nombre de bonnes volontés. Olivier prend en charge la sono, Nicole l’atelier de tang yuan, Françoise grâce à son réseau de relations nous permet d’avoir le concours de plusieurs professeurs de Tai Chi et des Shaolin Kung Fu. Les étudiants prennent chacun en charge une partie de l’organisation : le diaporama expliquant la fête des Lanternes, les devinettes (avec l’aide de Nicole), la communication, les relations avec diverses organisations d’étudiants, notamment Chinese connection.
L'aide nous vient même de Chine. Je pense à Menglei qui nous fournit de précieuses indications sur la fête.

Mais pour une fête des Lanternes, il fallait bien sûr des lanternes. Trop chères dans le commerce, nous faisons appel à nos amis Michèle et son mari, Di Fen du restaurant Dragon Délices qui acceptent de prêter les leurs.

Le grand jour approche. C’est le moment des derniers préparatifs. Le stress monte. Nous allons à la fête du Nouvel an de Kedge pour choisir quelques spectacles négociés avec l’aide de Dan. Françoise rencontre Estelle, une jeune lycéenne qui accepte d’être notre animatrice. Les inscriptions affluent : environ 120.

Et puis c’est le grand jour. Dés 10h00 l’équipe d’organisation arrive pour décorer la belle salle de l’espace senior de la rue Jean Martin. Thierry, Jacques et Jean-Mi accrochent une bonne quinzaine de lanternes aux poutres de la salle. Olivier installe la sono, Nicole les devinettes, Françoise l’accueil et l'atelier Lanternes. Les étudiants nous aident à organiser la salle. Outre les lanternes, la déco est composée des belles peintures de Michèle et Maritza et des éléments amenés par Jean-Mi. Les devinettes sont affichées au mur ou accrochées aux lanternes fabriquées par Nicole. Pour nous réconforter la maman de Nicole nous sert un délicieux café arménien.

Vers 14h00 l’accueil avec Jacques et Françoise se met en place. Les spectateurs arrivent. La météo étant très mauvaise j’avais très peur qu’il y ait un grand nombre de défections. Mais non, c’est finalement une centaine de participants que nous accueillons.

Ils se dirigent tout d’abord vers les ateliers. L’atelier de tang yuan animé par Nicole. Les tang yuan sont le plat que l’on déguste pendant la fête des Lanternes. Ils se présentent sous la forme de petites boulettes de riz glutineux fourrées avec de la crème de sésame ou de haricots rouges. Leur forme et leur couleur rappellent la pleine lune. En effet la fête des Lanternes se déroule pendant la nuit de la première pleine lune de l’année chinoise, quinze jours après le nouvel an. L’atelier de thé animé par Eric rencontre un vif succès. Les enfants se pressent vers un atelier où les étudiants leur montrent comment fabriquer des lanternes brevetées FLH. De nombreux participants s’initient au Tai Chi sous la direction de Clotilde, Alexandra et Françoise. Wenyi, grâce à son talent fera naître, je l’espère, de futures vocations de calligraphes. Aux tables de Mah Jong animées par Di Fen et Yan c’est Macao. Les réponses aux devinettes affluent.

Mais voici l’heure du spectacle. Estelle présente les cinq étudiants et leurs tuteurs à l’initiative de la fête et annonce un petit diaporama conçu pour répondre aux principales questions que l’on peut se poser sur la fête des Lanternes : ses origines historiques et légendaires, sa fonction sociale et familiale dans la société chinoise, ses traditions. A la fin de cette présentation nous sommes invités à pénétrer en imagination dans un jardin chinois où nous attendent des amis qui vont évoquer la fête des lanternes en poésie, en musique, en calligraphie et en peinture. L’évocation a pour point de départ deux très beaux poèmes du XII° siècle. Nous sommes heureux de les présenter car, s’ils sont très connus en Chine, ils n’avaient jusqu’à ce jour encore jamais encore traduits en français. Nous en devons la traduction à Béatrice L'Haridon. Les commentaires de Corinne renforcent la beauté de la traduction. En s’aidant des calligraphies réalisées par Wenyi, elle nous montre l’importance de la graphie des caractères dans la poésie chinoise. Olivier illustre musicalement ces poèmes par un beau morceau un peu nostalgique à l’image des poèmes. Michèle et Maritza viennent commenter les belles peintures que leur ont inspirées ces poèmes. Poésie, peinture, musique, calligraphie nous rappellent que la fête des Lanternes c’est un peu la fête des amoureux.

A ce moment de poésie succède une entraînante musique de fête jouée au hulusi par Olivier en grande forme. Mais voici que l’on entend des cymbales et des tambours au fond de la salle c’est la danse du lion de Shaolin Kung Fu suivie d’une démonstration de Kung Fu. Un seul mot : ce sont les meilleurs ! Clotilde, Alexandra et Françoise nous offrent une belle démonstration de Tai Chi et de Qi Cong très apaisante. La encore j’espère que de nombreuses vocations vont s’éveiller. Olivier, décidément en grande forme, interprète une version époustouflante d’Ali Shan de Gu Nian. Spontanément certains spectateurs et notre animatrice viennent danser et toute la salle reprend les onomatopées de cette chanson qui rappelle les chants des Indiens d’Amérique (un grand merci pour cette référence). Ce qui n’est pas très étonnant puisqu’il semble que le peuplement des Amériques se soit fait par des populations venues d’Asie par le détroit de Behring.

Viennent ensuite les chanteurs et les danseurs de Kedge. Tout d’abord c’est Guo Shan, dans une magnifique robe rouge qui nous interprète deux chansons traditionnelles chinoises. Quelle voix ! Quel talent ! Puis c’est un coup de cœur. Une image du film 2046 apparaît à l’écran et la si belle musique et la danse de Yu Fan sur cette musique. Si l’on était sentimental, les larmes en viendraient aux yeux. Nathalie et Enzo terminent le spectacle par de très belles chansons romantiques (Ni wen wo ai) ou enjouées.

Vers 17h30 c'est l’heure du goûter. Les participants se sont montrés prodigues en gâteaux et en boissons. Le goûter est excellemment orchestré par Christiane. Pendant celui-ci les résultats des devinettes sont proclamés et les gagnants viennent récupérer leurs cadeaux.
Enfin le rangement de la salle. Tout le monde met la main à la pâte. Un remerciement spécial à Marie-Claude et à Shengping qui armés de balais ont rendu au sol une propreté de bon aloi.

Ajoutez à cela la joie de retrouver des amis que nous n’avions pas vus depuis longtemps et vous comprendrez qu’à la fin de cette journée notre bonheur était complet.
Un grand merci à tous.
Jean-Louis

4 commentaires:

marie-claude monteillet a dit…

Belle fête, très bien organisée, avec des intervenants de talent. Nous avons été ravis d'être avec vous. Ps : j'espère que le "baijiu" aura bien eu l'effet escompté 😉 pour ceux qui l'ont goûté

marie-claude monteillet a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Françoise a dit…

Merci, Jean-Louis pour cet article très matinal, toujours aussi complet et qui nous fait revivre ces bons moments.
Un grand merci aux artistes, à tous ceux qui ont apporté une aide précieuse et - bien sûr - à la sympathique et enthousiaste équipe du projet Kedge.
En espérant que s'en suivront des rencontres et des projets fructueux.

le blog de chinafi a dit…

l'article est effectivement très complet puisqu'il fait l'historique du projet, les photos quant à elles sont très parlantes
elles montrent le plafond vide de toute déco puis l'installation des lanternes
bravo aux installateurs
c'était essentiel puisqu'il s'agissait de la fête des lanternes
espérons que des rencontres tout aussi réussies suivront comme le dit si bien Françoise
Nicole