vendredi 14 mai 2010

Sortie de la version numérique du Grand Dictiionnaire Ricci



C'est tentant, n'est-ce pas?
Françoise

4 commentaires:

Jean-Louis a dit…

La vidéo de présentation est très bien faite : belles illustrations, musique agréable.

Sur le fond, il m'est malheureusement impossible d'en juger. Je pense, toutefois, qu'une association comme Chinafi serait bien avisée de se procurer un exemplaire de la version numérique du dictionnaire Ricci qui peut toujours intéresser un apprenti sinologue quelque soit son niveau.

Lorsque l'on prépare une conférence, il est souvent intéressant, de connaître l'étymologie des caractères, du caractère jardin, par exemple.

J'ai, également, aperçu dans la présentation un article sur le mot dragon. Or, dans les jardins chinois, il faut toujours chercher le dragon.
Mais là je ne veux pas en dire plus ...
Jean-Louis

Anonyme a dit…

Vidéo mensongère: tous les délais ont été coupés au montage. Dans la vraie vie, compter de 10 secondes à 1 mn pour la moindre recherche. De façon générale, l'interface est nulle. Elle semble plus faite pour empêcher que pour donner l'accès au dictionnaire. Je me suis bien fait avoir en achetant cette daube, et vous conseille vivement de l'essayer en librairie avant de débourser 120€.

Jean-Louis a dit…

C'est mieux quand les commentaires sont signés. Cela ajoute au crédit que l'on peut leur porter.
Jean-Louis

Françoise a dit…

Je me permets d'insister, vu que j'ai publié cette info. Non seulement, il me semble nécessaire de signer ses commentaires, mais aussi de les argumenter quand ils sont critiques et de ne pas utiliser de procès d'intention ("Video mensongère")ou de termes injurieux ("daube"),il me semble qu'il y a sur internet assez de sites de défoulement pour ne pas polluer notre blog auquel tous les contributeurs s'appliquent à donner une certaine qualité. J'ajoute qu'il n'y avait là aucune publicité, que je n'ai pas encore consulté cette version du Dictionnaire Ricci, mais que j'ai le plus grand respect pour une oeuvre débutée il y a 400 ans et pour ses continuateurs.